URGENCES HYPERTENSIVES

11

 

 

 

 

 

I.Définition:

il s’agit d’une élévation de la PA ≥180/110 mmHg avec atteinte viscérale, réclamant une thérapeutique antihypertensive, mais pas obligatoirement normotensive.

Mais, la tolérance clinique prime, ainsi que le niveau tensionnel de base et le caractère aigu de l’élévation de la pression. En effet, il faut distinguer urgence et poussée hypertensive, cette dernière n’entraine pas de souffrance viscérale.

II. Diagnostic :

L’urgence est de diagnostiquer la souffrance viscérale et d’entamer le TRT antihypertenseur progressivement+++

  • Prendre la T.A à 03 reprises, position couchée, rassurer le malade (effet blouse blanche)
  • Examen clinique C-Vx + Exp-p(OAP) + EX neuro(AVC).
  • ECG, Rx thorax, Fonction rénale (IRA), BNP, Troponine.

III. Complications :

  1. Cardiaques

1.1. Syndrome coronarien aigu(Dlr thoracique angineuse)

Plusieurs mécanismes peuvent être évoqués : une dissection aortique étendue aux artères coronaires, un défaut de vascularisation myocardique liée à l’élévation des pressions systolodiastoliques, une rupture ou dissection de plaque d’athérome coronaire.

 

1.2 OAP dit flash(orthopnée+ râles crépitants diffus aux 2 champs pulm.)

L’élévation de la P.Aà augm de la postchargeà capacités d’adaptation du myocarde dépasséesàaugm. Pressions de remplissage.

N.B : tjrs voir fonction rénale, car risque de sténose des artères rénales.

1.3 Dissection de l’aorte ( DT irradiant au dos, asymétrie pouls et/ou T.A de plus de 20mmHg ).

ETO pour confirmer+++, Angioscanner+++.

1.4 Tr. du rythme.

  1. Neurologiques :

2.1. Accidents vasculaires cérébraux (déficit neurologique d’inst. brutale +/-tr. de conscienceà TDM

cérébral++)   N.B : souvent l’élévation de la T.A est une poussée hypertensive, conséquence de l’AVC

2.2 Encéphalopathie hypertensive : risque d’hémorragie cérébrale entraînant coma et décès++

Céphalée, nausée, vomissement (signe HTIC), tr. de la conscience, convulsions.

Scanner cérébral: oedème cérébral diffus (peut être normal).

2.3 Retinopathie hypertensive stade 3 ou 4.

  1. Rénales :

Insuffisance rénale aigue : d’autant plus importante qu’il existe une nephropathie sous jacente.

Oligo-anurie+/- , confirmation par ionnogramme.

Conduite à tenir:

L’objectif recommandé est une réduction de 25 % de la PAM(PAS+2*PAD/3) les 2 premières heures  puis une réduction graduelle de la PAS/PAD vers 160/100 mmHg en 2 à 6 heures.

Sauf en cas de dissection aortique où la PAS doit être abaissée une dizaine de minutes et stabilisée à 110 mmHg, et la fréquence cardiaque entre 60 et 80 battements par minute sous bêtabloquants.

Remplissage+++ jusqu’à 1,5l selon la tolérance hémodynamique

Il ne faut pas chercher à normaliser la PA.

TRT utilisé+++ : Nicardipine(LOXEN®ampoule 10mg) à la SAP.

Une ampoule de LOXEN = 10mg dans 10cc.  Mettre 05 ampoules de LOXEN dans une seringue de 50cc et brancher sur la seringue auto pulsée.

Posologie : 1mg/h et augmenter progressivement à raison de 0,2 mg/h jusqu’à P.A cible( même procédé pour le sevrage.)

 

ARTICLE réalisé par Dr. Badre El boussaadani _Resident en cardiologie _CHU de RABAT