Les efforts du Docteur Denis Mukwege ont été récompensé lundi dernier ,à Oslo en Norvège,par le prix Nobel de la Paix .

Ce médecin est entièrement dévoué à la cause des femmes violées ,  surnommé « l’homme qui répare les femmes » ou encore « le docteur miracle » , il lutte contre les mutilations génitales perpétrées au Congo.

En effet depuis près de vingt ans le Docteur Mukwege soigne des victimes de sévices sexuels au Sud-Kivu, en République démocratique du Congo.

Grâce à son travail, entre 1993 et 2003, 317 crimes de guerre et contre l’humanité ont été recensés au Congo.

Durant son discours , il a profité de l’occasion  pour rappeler l’extrême pauvreté d’une partie de la population, et la corruption qui sévit dans son pays : la République démocratique du Congo.

Comme il avait déjà dénoncé auparavant , Dr Mukwege ,  a appelé la communauté internationale, complice dans l’indifférence, à ouvrir les yeux et à agir.

En effet , lors d’un sommet mondial consacré en 2014, à Londres, aux violences sexuelles dans les conflits, il n’a pas manqué d’implorer un parterre subjugué de 80 ministres venus de 23 pays de ne plus détourner le regard sur « ce déni d’humanité » pour saisir la force d’une croisade entreprise, la rage au cœur, comme un devoir.

« Ce n’est jamais de gaîté de cœur que je quitte le bloc opératoire – tant d’opérations à mener, tant de femmes qui arrivent, encore, encore, et qui ont besoin d’aide – mais il me faut saisir toutes les tribunes pour dire au monde ce qui se passe au Congo et tâcher de le responsabiliser sur ce qui est désormais une arme de guerre. »

 

 

sources : lemonde.fr