1. Signes fonctionnels

Douleur thoracique:

  • Rétrosternale en barre, constrictives très violentes, irradiant dans les avant bras et la mâchoire.
  • Prolongée > 20min
  • Trinitro- résistant
  • Au repos
  • Souvent plus violent

Signes accompagnateurs :    Sueurs, éructations, nausées, vomissements   Angoisses, fatigues Syncope, palpitations

  1. Recherche des signes de complications:

Pariétales:   IVG, Choc cardiogénique, IVD

Mécanique : IM, CIV

3.ECG

Dans les 10 minutes suivant le contact avec le malade :

-Sus décalage récent ST permanent, systématisé à un territoire coronaire au moins 2 dérivations , supérieur ou égal à 2 mm dans les précordiales , et supérieur ou égal à 1 mm dans les autres dérivations périphériques.

-BBG récent

-Présence d’onde Q

                                                              Chronologiquement

Dans les 3 premières heures :

  -Ondes T amples, pointues et  symétriques.

  -Onde de Parde= sus-décalage ST convexe vers  le    haut englobant  l’onde T

-Associé à une image en miroir

Dans les 6 à 24 heures:

Onde Q de nécrose : plus de1/3 de l’amplitude de  l’onde R ( 6 – 12 heures)

Dans les 24 à72 Heures:

Négativation de l’onde T : trouble de la repolarisation  post  infarctus

Retour du segment ST à la ligne isoélectrique

4. RX poumon :

Peut mettre en évidence :

  • Une cardiomégalie
  • Des signes d’OAP
  • Eliminer un diagnostic différentiel

NB : il ne faut pas attendre le résultat du dosage de troponine pour prendre en charge et traiter un patient présentant un SCA ST+  car l’élévation de la troponine n’est décelable que 6 heures après le début de la nécrose et 3h pour la troponine ultra sensible.

5.Prise en charge:

Prise en charge pré-hospitalière

·         Calmer et rassurer le patient

·         Pose d’une voie veineuse

·         Transport médicalisé

·         Oxygénothérapie si saturation moins de 95 %

Traitement médicamenteux  dès que possible :

1) Aspirine systématique:

Aspegic 300 mg puis 75 mg/j

2) les anti- agrégant:

Clopidogrel Plavix 75 mg : dose de charge 600mg (8cp) puis une dose d’entretien de 75 mg / j

3) HNF ou HBPM dose curative pendant 5j

4) Calmer la douleur par des morphiniques en IV

Thrombolyse ou angioplastie primaire?

Tout patient présentant un SCA ST+ depuis moins de 12h doit bénéficier d’une revascularisation

En cas de doute diagnostique, pas de thrombolyse car il existe une incertitude sur le diagnostique et sur l’ancienneté des symptômes, on pourra donc réaliser une coronarographie en urgence.

Thrombolyse:

Possible en pré-hospitalier,

La plus précoce, efficacité optimale dans les 3 premières heures qui suivent le début des symptômes, en faisant ATTENTION aux contre indications !!!!!

Contre-indications de la thrombolyse :

 

Signes de succès de la thrombolyse :

·         Cliniquement: sédation de la douleur après une majoration initiale

·         Biologiquement: un pic précoce des marqueurs de nécrose myocardique

·         Electriquement: arythmies ventriculaires de re-perfusion (ESV,TV ,RIVA), ou la nette régression voire la normalisation du segment ST

 A noter que la coronarographie en 1 ère intention avec angioplastie + mise en place d’un stent (actif ou passif) au niveau de la lésion coupable, réalisée dans les 12 h après le début des symptômes sans aucune thrombolyse préalable si le plateau technique permet sa réalisation  dans les 2h suivant le premier contact avec le malade ou si échec de la thrombolyse (coronarographie de sauvetage)

 

Médicaments à utiliser en USIC :

  • Statine
  • IEC
  • Beta bloquants
  • Lasilix si signes congestifs

ARTICLE réalisé par Dr. Badre El boussaadani _Resident en cardiologie _CHU de RABAT