Chacun de vous a eu, à un moment donné de sa vie, des troubles du sommeil sans raisons apparentes : pas de dépression , pas de stress ,pas de prise d’excitants, RIEN ;chose qui vous a certainement intriguée. Plus de questions, l’équipe Med Actu a cherché pour vous .

Abordons en premier lieu le chef d’orchestre de l’organisme , notre horloge biologique :

L’horloge biologique est une zone du cerveau qui se synchronise sur la journée de 24 heures définie par l’alternance du jour et de la nuit. Ce cycle dure spontanément entre 23h30 et 24h30, selon les individus. Sans cette synchronisation, notre sommeil se décalerait tous les jours au point que plus personne ne serait réveillé aux mêmes horaires. Pour ce faire, plusieurs synchroniseurs agissent simultanément, dont le plus puissant est la lumière.

3 choses principales à savoir – grâce auxquelles un prix Nobel a été décerné le 2 octobre aux chercheurs américains Hall,Rosbash et Young pour leurs travaux sur la régulation de l’horloge biologique -:

*L’exposition à la lumière avant le coucher : pas si anodine que ca ! La lumière a en effet un impact très activateur avant le coucher ; Elle repousse la sensation de fatigue et empêche l’endormissement. Cette exposition inappropriée à la lumière peut potentiellement détraquer toute notre horloge biologique avec des conséquences sur les fonctions immunitaires, cognitives, le sommeil, la vigilance, la mémoire, les fonctions cardiovasculaires ,etc.. Cela pourrait aussi favoriser le développement de certaines formes de cancer en perturbant la sécrétion nocturne de la mélatonine, hormone impliquée dans le contrôle de la division cellulaire et en ralentissant la prolifération cellulaire de type cancéreuse.

*Selon la chronobiologie , Certaines populations sont plus susceptibles d’avoir un rythme circadien particulier. Ainsi, les femmes ont 2,5 fois plus de chance que les hommes d’avoir un rythme circadien de moins de 24 heures. Chez l’adolescent, au contraire, l’heure du coucher est retardée à cause d’une horloge biologique plus lente, qui met plus de temps à accomplir son cycle.

*Attention à la lumière bleue de vos écrans : Il a été scientifiquement prouvé que cette dernière excite 100 fois plus les cellules photoréceptrices de la rétine (les cellules ganglionnaires à mélanopsine) impliquée dans la régulation de ce rythme circadien. En s’y exposant par le biais des écrans de téléphone, tablette et ordinateur, elles génèrent le message d’une exposition massive à la lumière et ralentissent les processus d’installation du sommeil.

 

S’endormir quand on s’ennuie,la faute à qui ?

La réunion s’étire en longueur, vos paupières sont lourdes et une irrésistible envie de dormir vous saisit? Pourtant ce n’est pas l’heure de la sieste, que se passe-t-il? Les chercheurs de l’Université de Tsukuba (Japon) et l’Université de Fudan (Chine) nous livrent l’explication. Ce serait la faute d’un noyau cérébral : le noyau accumbens.

Pendant l’éveil, le cerveau produit une substance, “l’adénosine” qui s’accumule et se fixe petit à petit sur des neurones du noyau pré-optique ventrolatéral (VLPO) situé dans l’hypothalamus, dont le rôle va être, passé un certain seuil,  d’inhiber l’activité cérébrale et provoquer l’assoupissement. Il est temps de dormir!  Ce cycle veille/sommeil suit un rythme dicté par notre horloge biologique -dont nous avons parlé plus haut- située elle aussi dans l’hypothalamus, plus précisément dans le noyau suprachiasmatique.La caféine bloque les récepteurs à adénosine de ces neurones particuliers du VLPO pour retarder leur action. Un bon sommeil enfin, permet d’éliminer l’adénosine et de repartir, frais et dynamique, le matin.

Mais ce ne serait pas tout! Une autre structure jouerait aussi le role du marchand de sable selon notre état mental. Rappelons que la motivation et le plaisir sont liés à une zone du cerveau appelée noyau accumbens, impliqué dans le circuit de la récompense. Cela reviendrait-il à dire qu’il y aurait un “circuit du sommeil” dans cette structure-là? Pour prouver cela,des chercheurs ont donc réalisé une expérience sur des souris : En utilisant des techniques chimio-génétiques et optogénétiques pour contrôler à distance les activités des neurones du nucleus accumbens et les comportements qu’il contrôle, Ils ont ainsi pu activer des neurones à adénosine spécifiques, appelés A2A, présents dans le noyau accumbens des animaux. Résultat : Quand les neurones à adénosine A2A du noyau accumbens sont activés, les souris s’endorment! La mesure par électroencéphalographie (EEG) montre même que c’est un sommeil à ondes lentes, équivalent du sommeil profond chez l’humain. “L’adénosine classique est un candidat sérieux pour provoquer l’effet sommeil dans le noyau accumbens”, résume Yo Oishi, l’auteur principal de l’étude. Une nouvelle piste pour de futurs traitements contre l’insomnie.

Bonus de l’ équipe :Quelques conseils pour rejoindre plus facilement les bras de Morphée

1Votre rythme du sommeil vous respecterez
Allez au lit à la même heure tous les soirs, et réveillez-vous à la même heure tous les matins.

2Dormir d’un seul trait vous préférerez

Le sommeil fragmenté favoriserait en effet la somnolence diurne et nuirait à la mémoire et à la créativité. Six heures de sommeil continu sont donc plus réparatrices que huit heures de sommeil fragmenté.

3Le crédit, on n’en veut pas :

Ne laissez pas le sommeil en retard s’accumuler : si vous avez mal dormi la veille, n’hésitez pas à vous coucher plus tôt. Vous pouvez aussi rembourser votre déficit de sommeil en faisant une sieste – pas trop longue – pendant la journée.
4Les excitants après 14h vous bannirez :

Toute boisson contenant de la caféine, de la théine, de l’alcool ou autre excitant est à éviter.

 

5Un repas léger vous mangerez :

Oubliez les repas trop gras ,trop sucrés ,trop salés ou trop épicés le soir.(En journée aussi , pour votre santé)

 

 

6-L’activité physique avant votre sommeil vous éviterez :

Le sport c’est bon pour la santé, mais pas pour le sommeil : mieux vaut faire de l’exercice le matin. Si vous ne pouvez pas, tâchez d’éviter l’exercice 3h avant de dormir. Faire du sport (même non violent comme le yoga) augmente la température du corps pour une période de 6h, ce qui ne favorise pas l’endormissement.
7Une ambiance de sommeil appropriée vous adopterez :

Dormez dans une chambre où il fait frais. Privilégiez une ambiance tamisée. Une lumière trop vive à tendance à maintenir éveillé. Favorisez les lumières de couleur orangée, plus favorables à l’endormissement. Diminuez drastiquement l’exposition à la lumière le soir entre 30 min et 1h avant le coucher.Evitez de travailler sur votre lit ,laissez le comme endroit pour dormir et rien de plus , et ne le rejoignez que quand vous sentez que vous avez sommeil.Comme le dit le proverbe : « Sommeil de plomb, lit de plume. »

On terminera cet article sur un proverbe coréen qui dit :  « Pas de sommeil ,pas de rêves » A méditer…