Autrefois, il était naturel et inné. Aujourd’hui, l’allaitement maternel fait débat dans nos sociétés.

La semaine Internationale de l’Allaitement permet de médiatiser le sujet et, surtout, de rappeler aux femmes les bienfaits de l’allaitement en terme de santé pour le nourrisson.

L’allaitement maternel est la meilleure façon de fournir aux nourrissons les nutriments dont ils ont besoin. L’OMS recommande l’allaitement maternel exclusif dans l’heure qui suit la naissance et de la maintenir pendant les 6 premiers mois. Il convient d’introduire des éléments nutritifs de complément tout en poursuivant l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans, voire au-delà.
Il faut savoir que lorsqu’on compare le lait de vache naturel (lait fraichement obtenu lors de la traite de la vache) au lait maternel, il ressort que le lait de vache a des teneurs en protéines et en minéraux qui pourraient fortement perturber la croissance rénale du bébé. Ainsi pour fabriquer le lait maternisé (lait vendu en pharmacie), les industriels tentent de rabaisser les fortes teneurs en protéines et minéraux du lait de vache naturel.

Il faut aussi savoir que le lait maternel est si complet qu’il renferme en plus de ces nutriments spécifiques, environ 200 oligosaccharides qui améliorent la croissance des bifidobactéries (bactéries présentes dans le gros intestin du bébé et qui améliorent la digestion des aliments). Quant au lait de vache naturel, il ne contient pas d’oligosaccharide. Pour combler cette carence, les industriels introduisent dans le lait vendu en pharmacie, des probiotiques et des prébiotiques afin de tenter de concurrencer le lait maternel.

Une chose est vraie: La photocopie sera toujours différente de l’original.À méditer…