La deuxième édition du Congrès de la Société Marocaine de Médecine d’Urgence s’est tenue le vendredi 19 et samedi 20 octobre courant au Sofitel Jardin des Roses à Rabat. Cet événement, organisé par la Société Marocaine de Médecine d’Urgence, a duré deux jours et a été pour les Professeurs, médecins, étudiants et infirmiers une opportunité d’échange d’expérience et d’actualisation des connaissances dans un domaine en perpétuelle évolution.

Cette année, des journées pré-congrès ont été organisées par Winfocus Maroc, au profit des médecins et futurs docteurs désireux d’améliorer leurs compétences en matière d’échographie en urgence et d’hémodynamique avancée. Une formation a en parallèle été programmée sur les gestes et techniques d’intubation, la PLS (position latérale de sécurité) et manipulation du chariot d’urgence. Elle a englobé également les soins d’urgence en cas d’hémorragie abondante et arrêt cardio-respiratoire. Des cas cliniques ont aussi été présentés durant cette journée d’apprentissage.

L’ouverture officielle du congrès a eu lieu le vendredi 19 octobre avec un programme riche et intéressant qui a offert aux congressistes la possibilité d’assister à plusieurs conférences, communications orales et ateliers pratiques animés par des professeurs venus du Maroc, de France, du Sénégal et de Tunisie.

Les thématiques des conférences de cette année étaient diversifiées et ont mis l’accent sur les dernières actualités du domaine des urgences et de réanimation notamment en ce qui concerne le monitorage hémodynamique, le strain-échocardiographieet l’imagerie générale lors de la prise en charge d’un polytraumatisé grave. Une nouvelle approche de formation basée sur la gestion de situations simulées en urgences appelée ‘’The serious games’’ a été exposée.

Les nouveautés sur la gestion des STEMI, des AIT, des maladies thromboemboliques, des infections de la nécrose pancréatique, du paludisme grave, de l’hémostase dans l’insuffisance hépatocellulaire et des hémorragies sous anticoagulant oraux ont été présentées à l’assistance.

D’autre part, Pr Mouhaoui du CHU IbnouRochd de Casablanca a, lors de sa conférence présenté son nouveau livre où ont été rassemblés des scenarii de simulation en santé d’anesthésie réanimation et de médecine d’urgence. Un important et précieux travail, sans aucun but lucratif, a été réalisé en collaboration avec ses disciples notamment Dr A.Fehdi.

Le Pr W.Maazouzi, de son côté, a tenu durant sa présentation intitulée ‘‘Un sage aux urgences’’ à rappeler les règles d’éthique que tout médecin doit adopter dans sa pratique médicale quotidienne.

Parallèlement aux présentations orales, des ateliers intéressants et pratiques ont été organisés. Les participants ont pu découvrir et enrichir leurs savoirs en matière d’ECG, de TDM thoracique, de l’antibiogramme, de la gestion des voies aériennes supérieure, de la biologie moléculaires, la gazométrie, de l’antibiothérapie et des transfusions aux urgences ainsi que du traumatisme et simulation.

Le congrès a connu plusieurs moments forts, parmi eux l’hommage rendu au Pr Sbihi et au Pr Atmani, pour leur contribution à la formation de générations de médecins et au développement des services des urgences et de réanimation au Maroc. Le Ministre de la santé a répondu à l’invitation des organisateurs et a prononcé un discours où il a affirmé le soutien et la coopération de son ministère afin d’améliorer la prise en charge au sein des services des urgences dans le royaume.

Et enfin, un prix a été décerné aux 2 meilleurs posters des communications présentées lors du congrès : le premier à l’étudiante O.Outani sur la qualité de vie liée à la santé après un épisode de maladie grave et le deuxième à Dr A.Lemssiah sur l’état de mort encéphalique en réanimation pédiatrique de l’hôpital d’enfants de Rabat.

En résumé, le deuxième congrès de la SMMU a permis à la communauté médicale d’améliorer le savoir dans le domaine de la médecine d’urgence qui reste un des forts piliers de la santé dans le monde. Sa constante dynamique obligera régulièrement les professionnels de la santé à mettre à jour leurs connaissances afin de rendre la prise en charge des patients plus sûre et plus efficace en services d’urgence.

Le congrés en chiffre :

Participants :

Winfocus Maroc : 65 personnes

Winfocus certifications : 5 personnes

Formation GSU : 28 personnes

1ère journée du congrès : 352 personnes

2ème journée du congrès : 487 personnes

Sponsors : 21 stands

Conférencier : 34 intervenants

Modérateurs : 24 Jury

Conférences : 22

Ateliers : 12

Communications : 52

Formations pré-congrès : 2