1/ Professeur, parlez-nous de la simulation et pourquoi avez-vous adopté ce concept d’enseignement?
 La simulation médicale est une technique pédagogique permettant d’enseigner aussi bien les compétences techniques que non techniques. Elle s’inscrit parfaitement dans les principaux challenges de notre système éducatif de la santé, quant aux besoins grandissants dans le domaine de la formation des étudiants et des praticiens, et au maintien impératif des compétences et l’amélioration de la sécurité des patients. L’apprenant construit ses connaissances à travers une activité en situation; cette activité étant le facteur principal menant à l’acquisition de connaissances, lesquelles servent à l’adaptation de l’individu dans les situations de toute nature qu’il rencontre.
2/ Quelle est la valeur ajoutée de ce type d’enseignement?
La simulation médicale permet de situer l’apprenant dans la fonction qu’il aura à accomplir réellement. Les valeurs ajoutées de ce type d’enseignement sont multiples :
– Familiarisation avec des situations complexes rencontrées dans l’exercice de sa profession,
– Transfert des connaissances théoriques en des situations pratiques,
– Développement du savoir, savoir-faire et savoir-être,
– Anticipation et jugement des décisions,
– Développement des habilités supérieures (analyse, synthèse, argumentation, prise de décision, résolution de problèmes).
En somme, l’apprentissage n’est pas fait de ce qui nous arrive mais de ce que nous faisons quand cela arrive. L’erreur devient une source d’apprentissage et non pas de sanction.
3/ Avez-vous ressenti concrètement un changement chez les étudiants?
Objectivement, oui. Les étudiants sont plus à l’aise devant des situations critiques, raisonnent mieux et gèrent le patient et sa famille. Les étudiants ont appris aussi à mieux travailler en équipe, en définissant le leadership. Enfin, les étudiants adeptes de cette méthode d’enseignement se distinguent largement durant leur exercice réel devant les situations critiques.
 
4/ On a remarqué que cette méthode s’est rapidement développée au Maroc mais quelques facultés peinent à s’y lancer,
Serait-il possible de l’inclure obligatoirement dans la formation des étudiants et même des internes et résidents vue la haute valeur pédagogique, et la demande des étudiants et médecins en Formation?

C’est vrai que cette technique d’enseignement se lance avec des vitesses différentes d’une ville par rapport à l’autre. Mais ce que je peux vous assurer, l’intérêt est grandissant et le même dans toutes les université. La clé de voûte est celui du manque de ressources humaines, formateurs à l’enseignement par simulation médicale. Il faut savoir aussi que la simulation médicale est chronophage, et nécessite un pool de formateurs très développé en nombre et en qualité. Dans ce sens, nous avons développé des formations courtes pour la formation de formateurs à la simulation médicale (masterclass) et nous venons de lancer le premier DU de pédagogie et simulation en santé ; bien évidemment, les internes et résidents y seraient les bienvenus.

5/La Simcup  est rapidement devenue  un événement  incontournable surtout pour les étudiants en 5ème et 6ème année, parlez nous du concept? Parlez-nous de cette experience Simcup Maroc ?
Le concept de la Simcup était partie d’une idée juste une idée un peu folle ! En marge de la coupe du monde du Football 2014, nous avons essayé de suivre la thématique et de proposer une compétition entre différentes équipes. Chaque équipe était composée de 3 étudiants qui devaient jouer le rôle du résident, de l’interne et de l’externe ! Deux équipes jouaient un match qui est en fait un scénario joué par les deux équipes successivement mais sans que l’une ne voit l’autre ! L’équipe qui fait le  mieux, selon une grille d’évaluation, passe au tour suivant, jusqu’à gagner la finale.
C’était vraiment mais vraiment loin d’imaginer tout ce succès et l’ampleur prise par ce concept. Nous avons refait le même concept en 2015, toujours à Casablanca; mais à partir de 2016, nous avons commencé à organiser des compétitions régionales dans chaque faculté; l’équipe vainqueur de chaque régionale se qualifiait pour la compétition nationale, j’ai nommé Simcup Morocco, qui avait eu lieu en 2016 à Casablanca et 2017 à Oujda. La prochaine édition aura lieu à Fès.
6/Les  régionales Simcup c’est pour quand?
Régionales Fes : 30 et 31 mars
Régionales Oujda : 6 et 7 avril
Régionales Rabat : 13 et 14 avril
Régionales Marrakech : 29 et 30 mai
Régionales Casablanca : 8 et 9 juin
Simcup Nationales : 20 au 23 juillet
7/ Quelles nouveautés pour l’édition 2018 ? 
Oui il y aura des nouveautés, plus de scénarios, plus de difficultés avec un concept différent des matchs ! Je ne vous en dis pas plus, je préfère que vous le découvriez vous-même le jour J!
8/ Un petit mot pout la fin?
Merci à tous ceux qui croient à la simulation médicale, je vous assure que c’est une technique pédagogique qui permet non pas de remplacer l’enseignement existant; au contraire, elle permet de consolider l’acquis et de développer les habiletés techniques et non techniques.
Dr. Mohammed MOUHAOUI, Professor
Department of Anesthesia & Critical Care
Head of, Prehospital system and ED of Casablanca
Director, Casablanca Emergency Sim Center

Head of, Morocco Sim