Depuis 2004 et chaque année, Officine Expo réunit l’ensemble des professionnels du médicament. Salon de référence de la pharmacie sud méditerranéenne et africaine, Officine Expo est depuis 16 ans le rendez-vous incontournable de la formation,  l’information et l’innovation en matière de produits et services, permettant aux partenaires d’être plus proches du pharmacien.

Officine Expo offre à ses visiteurs un programme scientifique riche et prospectif avec un focus sur l’évolution de la pharmacie au Maroc et dans le monde.

Officine Expo a pris une dimension stratégique depuis quʼil sʼinscrit dans la politique de développement sectoriel entreprise par sa Majesté le Roi Mohammed VI en partenariat avec les pays dʼAfrique et renouvelle cette année, le Meeting Pharma Africa organisé en marge du salon, pour une troisième édition.

Officine Expo 2019 –  une édition centrée sur l’innovation au service de la pharmacie et du suivi du patient.

Pour sa 16ème édition, Officine Expo decide de mettre la lumière sur le phénomène de l’obésité, déclarée fléau mondial en 2012 par l’OMS avec 2.2 milliards de personnes concernées (dont 107.7 millions d’enfants), à travers le monde. (chiffres de 2015)

Le Maroc n’est plus épargné par ce fléau et le rôle du pharmacien dans la prévention de l’obésité et la prise en charge et l’accompagnement des patients obèses sera l’un des sujets de débat avec des intervenants experts du Canada, de France, du Cameroun et du Maroc.

L’automédication sera abordée à son tour lors de l’événement sous le thème « l’automédication responsable : le conseil du pharmacien indispensable ». Chez nos voisins français on estime que 80% de la population a eu recours à l’automédication sur les 12 derniers mois et un français sur deux demande conseil à son pharmacien. Au Maroc, on peut estimer qu’il en est de même.

Pour débattre de cette thématique des représentants des plus hautes organisations de la profession au plan national et international : le président de la FIP (Fédération Internationale de la Pharmacie), le président du GPEU (Groupement des Pharmaciens de l’Union Européenne), le président de l’IOPA (Inter-ordre des Pharmaciens d’Afrique), les présidents des ordres d’Algérie, France, Tunisie et Maroc, et un pharmacien consultant pharmaceutique de Côte d’Ivoire.

Forum : « Le Meeting Pharma Africa: pour une meilleure coopération Sud-Sud »

Devenu aujourd’hui une signature 100 % Officine Expo, le Meeting Pharma Africa célèbre cette année sa troisième édition.

Le Meeting Pharma Africa est un événement annuel qui contribue à la promotion des relations Sud-Sud dans les domaines de l’harmonisation de la réglementation pharmaceutique de l’accès à des médicaments des produits de santé de qualité et au partage d’expériences et d’expertises dans le secteur de la pharmacie industrielle.

Parmi les thématiques qui seront débattus lors du salon:

MARKET ACCESS ET CHALLENGES DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EN AFRIQUE :

« Pour une Afrique qui relève tous les défis. »

Un symposium auquel prendront part : le Pr Jamal Taoufik (Directeur de la DMP, Direction du Médicament et de la Pharmacie au ministère de la Santé), Dr Mike Ward et Jicui Dong (les deux représentants de l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé), Dr Margaret Agama-Anyetei (représentante de CUA, Commission de l’Union Africaine), Dr Gugu Mahlangu (représentant de l’AMA, Agence Africaine du Médicament) et d’autres invités de renommées internationales.

« SUPPLY CHAIN » DES PRODUITS PHARMACEUTIQUE EN AFRIQUE 

Un domaine qui interpelle les professionnels du médicament et qui nécessite une concertation générale, pour apporter des solutions aux défis du transport et de la distribution de produits de santé dans notre continent.

LA QUALITE DU MEDICAMENT EN AFRIQUE

Cette troisième édition accueillera également les participants du Forum Africain sur la Qualité des Médicaments, organisé en collaboration avec l’Agence du NEPAD, l’USP et le Gouvernement marocain et en présence des directeurs des Laboratoires Nationaux de Contrôle des Produits de Santé de 54 pays africains invités, en vue de développer et de renforcer la capacité des pays africains en matière de contrôle de qualité des médicaments et de surveillance après la mise sur le marché régional.