Si vous venez d’être acceptés en faculté de médecine ces conseils sont pour vous ,je tiens à préciser que ces conseils émanent d’une réflexion personnelle  d’un étudiant en 6ème année et  admettent donc  des différences de perceptions avec  d’autres collègues.

-1 Le choix :

    Faire médecine est tout sauf un choix facile, c’est
un choix qui doit être pris d’une manière personnelle et après une longue réflexion, le futur étudiant doit être à la foi convaincu , patient mais surtout passionné.

    Si vous le faites à contre-coeur ( pour faire plaisir à  vos parents, pour le statut, ou encore pour l’argent) je vous le dis tout de suite allez faire vos classes préparatoires ou votre école de commerce : ce métier n’est pas fait pour vous.

-2 Votre méthode de travail :

C’est le point où mon expérience vous sera la moins utile .

     Ce qui est sure c’est que votre  méthode de travail devra varier en fonction de vous, de la matière, et du type d’examen:  par exemple il n’est pas conseillé de faire des fiches (résumés )pour les  épreuves à QCM, alors qu’ il est  préférable de les faire pour les épreuves à questions de rédaction ou de synthèse, il faut donc s’adapter à chaque matière et être flexible .

     L’essentiel est d’apprendre à se connaître et à trouver sa méthode de travail en essayant au maximum de comprendre et de mobiliser la mémoire visuelle (surligner = FLUORESCENT )

** Important: à mon avis il faut avoir un groupe de travail ( 3 ,4 personnes ..) pour se  contacter par exemple si on bloque sur quelque chose ou bien travailler les anciennes épreuves ensemble ou encore s’échanger les conseils ou les fiches  ….   mais je pense que chaque membre du groupe doit également et impérativement  réussir à étudier tout seul, vous vous découvrirez des talents d’autodidactes .

-3 Votre lieu de travail:

Cela dépendra de vous , mais 3 possibilités sont envisageables :

    1/ une bibliothèque : une ville comme Rabat n’en manque pas et je pense que c’est le choix le plus pertinent, en effet la bibliothèque vous mets dans une atmosphère où le seul choix à faire est le travail.

    2/  la maison ( ou votre chambre ) : le lieu idéal mais qui a aussi des inconvénients  le premier étant votre lit ( envie de dormir), le deuxième étant votre famille( le bruits et leurs sollicitations ) et la troisième étant les différentes distractions.

     3 / Le café :est une option pour les blancheurs ( les couche-tard ) en général et présente aussi quelques désavantages : le bruit, les distractions, l’odeur du tabac si vous ne fumez pas , et le coût entre autres.

Cela étant dit il faut essayer de rester flexible et de réussir  à travailler partout , pour que vos habitudes ne deviennent pas des contraintes .

4  “Assister aux cours magistraux ou pas telle est la question” :

     Je pense que les cours magistraux gardent une importance : explication du professeur, repérer les parties importantes pour les cerner , pouvoir poser à la fin du cours des questions directement aux professeurs, cela étant dit parfois il nous arrive de trouver des matières où l’on ne fait que déballer les diapositives et où il nous semble peu intéressant d’assister , et parfois on trouve le volume horaires  des cours très chronophage et le  temps très limité .

      Mon conseil serait d’assister au début à tous les cours puis d’évaluer au fur et à mesure l’importance de votre présence  à chacun d’eux.

5-Gestion du stress :

      Tous les étudiants en première année seront surpris par la quantité d’informations qu’ils auront à apprendre pour chaque matière, cette quantité bien que volumineuse ne doit pas faire perdre à à l’étudiant ces capacités et faire en sorte de s’avouer vaincu avant même de commencer.

      Ce qu’il faut savoir c’est que chaque module comporte des objectifs qu’il faut assimiler et que les autres parties hors objectifs ne sont qu’à lire. Il faut avant les examens avoir pour objectif de comprendre le  maximum mais pendant la périodes de préparation il faut avoir pour objectif de valider tous ses modules .

      Cela peut sembler théoriquement facile mais il faudra aussi se donner du temps pour soi (les activités nous apportant du plaisir : sport , voyage…) pour pouvoir assurer un équilibre pour garder une bonne santé mentale , spirituelle et physique.

6- Un ancien comme ami :

       Il faut idéalement avoir un ami de la 2ème année , et qui a une capacité à la foi d’écoute et de conseil et qui devrait vous donner les conseils spécifiques à chaque matière, vous allez alors  profiter de son expérience.

7- L’ouverture: 

      Malgré le temps limité  vous verrez qu’avec un peu d’organisation vous pouvez faire beaucoup de choses à côté des études : les associations, clubs et Bureau des étudiants existent normalement dans toutes les facultés, choisissez celles qui vous intéressent, intégrez vous et épanouissez vous, normalement à 1 mois des examens toutes les activités s’arrêtent. (vous pouvez normalement participer  aux activités sans avoir à  être membre dès le début)

8 -L’organisation est le mot d’ordre :

      Toujours programmer et fixer des objectifs horodatés et essayer de toujours mettre un programme surtout pendant le dernier  mois  de préparation cela va vous permettre d’avoir une visibilité et de pouvoir déterminer votre degré d’avancement .

9 – Mon dernier conseil serait : La persévérance :

    Peu de gens se sentiront prêt avant les examens il faut savoir que durant cette période (la plus critique) il faut travailler jusqu’au bout et ne pas baisser les bras, sauf si on se sent fatigué ( il faudra alors se reposer un peu ), mais tant que l’on sent qu’on capte continuer jusqu’à la salle d’examen même.

J’espère que ces quelques conseils seront utiles pour vous aider à commencer votre première année avec beaucoup de confiance et d’enthousiasme , sachez que tous va passer  très vite et que vous allez garder  de bons souvenirs de cette expérience incha Allah.