Des médecins vêtus en noir, certainement une Première au Maroc.

Ce mercredi 28 novembre, dans plusieurs centres de santé et hôpitaux périphériques, les patients étaient surpris d’être accueillis par des médecins dont des gilets noirs ont recouverts la blancheur de leur blouses médicales.

 

«  Aux grands maux les grands remèdes » , expression qui exprime clairement la situation dans la quelle se retrouve le médecin Marocain , ce médecin qui a tant lutté , et s’est acharné pour améliorer la situation de la santé , les conditions de travail , le manque de matériel et la liste est bien longue .

En effet, devant le mutisme du gouvernement aux différentes tentatives de communication et  l’absence de toute réponse aux revendications du médecin , le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) a été contraint de lancer cette quatrième phase dans sa bataille et sa lutte pour l’obtention de son droit ; cette phase  s’est démarquée de ses précédentes par l’organisation d’une série de protestations ;dont cette journée Nationale de deuil.

 

A titre de rappel : les revendications des médecins du secteur public sont entre autre le respect des closes de l’accord du 21 décembre 2015, avec toutes ses composantes, l’augmentation des salaires notamment être payé selon l’indice salarial 509 et des indemnités, ainsi que l’équivalence du doctorat en médecine avec le doctorat d’Etat des autres filières.