Hier, le 19 février, s’est tenue la tant-attendue conférence du Pr Abdeljabbar El Manira à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat. Événement organisé par la Medical Society of Research and Health qui est une association d’étudiants en médecine ambitieux visant à apporter des changements innovants dans le domaine de la recherche médicale et la santé publique.

Le Pr Abdeljabbar Elmanira, natif de Rabat, a debuté son parcours à l’université Mohammed V avec une licence en Biologie pour le poursuivre ensuite en France à l’université Aix-Marseille. Il gravit les échelons jusqu’à devenir professeur à l’institut Karolinska à Stockholm ainsi que membre de l’académie Royale des sciences en Suède où il participe aux travaux du comité qui désigne les lauréats du Prix Nobel.

La conférence s’est articulée autour de deux thématiques. La première sur “Le fonctionnement/Dysfonctionnement du Systeme Nerveux Central (SNC)” où le professeur a fait un rappel anatomique, physiologique et embryologique du système nerveux et a fait par la suite ressortir à travers sa présentation la complexité de la physiologie et de l’organisation de ce système. Il a montré comment la compréhension des mécanismes du fonctionnement du cerveau a permis aux scientifiques de trouver des réponses à la physiopathologie de certaines pathologie neurologique et à l’amélioration de leurs prises en charge.

La deuxième thématique, toute aussi intéressante que la première, s’est focalisé sur “Prix Nobel et Découvertes scientifiques” à travers laquelle Pr Abdeljabbar a éclairci à l’assistance l’origine, les organisateurs et les règles d’attribution du fameux prix Nobel.

Il a aussi présenté quelques exemples de lauréats du prix Nobel qui ont contribué au développement des neurosciences. C’est le cas de Camillo Golgi et Santiago Ramón y Cajal (1906) qui ont travaillé sur la structure du système nerveux, May-Britt et Edvard Moser (2004) qui ont découvert les cellules qui permettent au cerveau de se positionner dans l’espace et enfin Micheal Rosbach, Jeffrey C Hall et Micheal W Young (2017) pour leur recherche sur le contrôle du rythme circadien.

La conférence s’est achevée par l’intervention du Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat, du Pr El Ouazzani et du Pr Boutarbouch qui ont donné leurs points de vue au tant que cliniciens sur la neuroscience et comment celle-ci pourra éventuellement les aider dans l’exercice de leurs spécialités.

La présentation de la carrière du Pr AbdelJabbar El Manira, que l’on peut qualifier d’une véritable success story, a permis aux jeunes et moins jeunes médecins présents de découvrir l’importance du travail et de la volonté dans la réalisation de desseins les plus ambitieux.

L’initiative de l’organisation de ce type de rencontre est très louable. Cela permettra sans doute à beaucoup de jeunes à adopter le slogan de la compagne d’Obama: ” YES WE CAN”.