Une nouvelle recherche, publiée dans la revue Restorative Neurology and Neuroscience, montre qu’un régime de yoga intensif de huit semaines atténue à la fois les symptômes physiques de la polyarthrite rhumatoïde et la détresse psychologique qui l’accompagne généralement.

Le yoga peut aider les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde à obtenir une rémission.
La Dre Rima Dada, Ph.D., professeure au Département d’anatomie au All India Institute of Medical Sciences  à New Delhi, et son equipe, se sont demandés si une intervention corps-esprit basée sur le yoga pourrait atténuer les symptômes dépressifs de la PR et aider à obtenir la rémission de cette maladie chronique.

Pour le savoir, le Dr Dada et ses collègues ont examiné les effets de la pratique intensive du yoga chez 72 personnes atteintes de PR. Les scientifiques ont divisé les participants à l’étude en deux groupes. Les deux groupes ont continué à prendre des médicaments antirhumatismaux modificateurs de la maladie (DMARD), médicaments généralement prescrits par les médecins pour traiter cette maladie. En outre, un groupe a participé à des séances de yoga de 120 minutes cinq fois par semaine pendant 8 semaines. Les deux principaux résultats évalués par les chercheurs étaient l’activité de la maladie et la gravité de la dépression.

Après l’intervention, des améliorations des marqueurs de la neuroplasticité, de l’inflammation, de la santé cellulaire et du vieillissement cellulaire – comme le stress oxydatif – ont montré que le yoga avait un effet positif sur ceux qui le pratiquaient.

Le Dr Dada et ses collègues concluent: “Le yoga, une intervention esprit-corps, a rétabli la tolérance immunologique en aidant à la rémission aux niveaux moléculaire et cellulaire et à une réduction significative de la dépression.”

“Ainsi, dans cette arthrite inflammatoire à composante psychosomatique majeure, le yoga peut être utilisé comme thérapie complémentaire / adjuvante.” L’auteur principal de l’étude déclare: “Nos résultats montrent des améliorations mesurables pour les patients du groupe test, suggérant un rôle immuno-régulateur de la pratique du yoga dans le traitement de la PR.” “Un régime de yoga intensif”, a-t-elle poursuivi, “parallèlement au traitement médicamenteux systématique induit une rémission moléculaire et une tolérance immunologique rétablie.

De plus, il réduit la sévérité de la dépression en favorisant la neuroplasticité.” Elle explique ensuite les mécanismes responsables de ces effets bénéfiques. “Le yoga facilite la capacité de l’esprit à affecter la fonction corporelle et les symptômes véhiculés par diverses voies en aval et à provoquer une tolérance immunologique naturelle.”

La chercheuse note que les gens pourraient compléter les médicaments standard contre la PR “avec des interventions alternatives et complémentaires comme le yoga pour soulager les symptômes tant au niveau physique que psychosomatique”. “Nos résultats prouvent que le yoga modifie positivement la réaction de l’auto-immunité aux niveaux cellulaire et moléculaire en ciblant les communications esprit-corps”, dit-elle.

“Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour explorer les mécanismes possibles sous-jacents aux effets cumulatifs du yoga sur plusieurs voies au niveau cellulaire.” Dr. Rima Dada