Mr Mouhaoui Mohammed, professeur d’anesthésie et de réanimation à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca et président de la Morocco Sim, et Dr Mohamed Anass Fehdi, médecin interne et futur résident en anesthésie réanimation viennent de lancer le tout premier livre marocain de simulation médicale “Scenarii de simulation en santé d’anesthésie réanimation et de médecine d’urgence” .

L’équipe Medactu a voulu savoir d’avantage sur les coulisses de réalisation de cet ouvrage qui constitue une première au Maroc. Nous vous livrons alors notre interview exclusif.

Pr Mouhaoui, pourriez-vous nous parler du livre ?

Il s’agit d’un manuel rapportant 144 scenarii de simulation médicale dans le domaine de l’anesthésie réanimation et de la médecine d’urgence. Le choix des scenarii s’est basé sur la pertinence du scénario, l’impact pédagogique, l’expérience de tous les jours et parfois même la rareté du dit scénario.

Ces scenarri ont été regroupés en 20 thématiques variées, de façon transversale, touchant tous les aspects aigus de la médecine, toutes spécialités confondues. Une thématique a été particulièrement dédiée à la communication, pour parfaire ce volet de compétences non techniques de communication auprès des futurs apprenants.

Chaque scénario est divisé en 2 parties : la première rapporte le déroulement général du scénario, et la deuxième est enrichie d’une iconographie de d’une base d’examens complémentaires concordant avec les scénarios.

Quel est l’objectif d’un tel ouvrage et quel est votre public cible ?

Cet ouvrage est destiné, aux étudiants de médecine en fin de cursus, aux enseignants et futurs enseignants par simulation médicale, dans le domaine de l’anesthésiologie, la réanimation et la médecine d’urgence.

Les différents scenarii de simulation médicale abordés dans ce livre visent à aider les enseignants à bien dérouler les scenarii proposés à leurs futurs apprenants, en termes de briefing, mise en situation et debriefing. Les fiches debriefing ont été rédigées à titre indicatif permettant l’orientation du débriefing et peuvent aider à la mise en place de protocoles de prise en charge, applicables à tous les vrais patients sans discernement. L’expérience du terrain et le jugement clinique gardent néanmoins toute leur valeur.

L’ouvrage est impressionnant, Quel a été votre source d’inspiration ?

En termes de nombre de scenarri proposés, ce livre est une première mondiale. Il est réparti en 4 tomes avec pas moins de 2794 pages. Notre source d’inspiration était tout simplement nos étudiants et apprenants. Ils nous poussaient à produire toujours le meilleur de nous-mêmes, à se surpasser, pour leur produire des scenarii leur permettant l’acquisition de compétences techniques et non techniques, et aspirer enfin à une formation de meilleure qualité.

Combien de temps a pris la réalisation de cet ouvrage ?

Entre le premier et le dernier scénario rédigé, il s’est passé exactement 3 ans (2015-2018). Durant la dernière année, il a fallu faire un travail double, car il fallait travailler sur les nouveaux scenarii et le travail de thèse reprenant la même thématique.

Le livre reste fidèle à vous, toujours de la simulation, d’où vient cet engouement pour cette technique pédagogique, et où en est-elle au Maroc actuellement ?

Cet engouement vient du fait qu’il fallait imaginer de nouvelles façons d’enseigner, de transmettre les connaissances, puis les compétences, notamment les compétences de travail en équipe, qui doivent se transformer en performances pour une prise en charge optimale, sécuritaire et meilleur être des patients. Dans cette optique, la simulation s’affirme comme une approche pédagogique active, structurante et innovante, permettant un apprentissage qui améliore conjointement les connaissances personnelles, les capacités d’utilisation de ces connaissances, la mise en pratique de raisonnements diagnostiques ou thérapeutiques, l’efficacité et la cohésion des équipes, dans des situations pédagogiquement parfaites, et sans contraintes vis-à-vis des patients.

Au Maroc, plusieurs centres de simulation sont installés dans les différentes facultés de médecine du Maroc, dont le plus équipé et structuré est celui de la faculté de médecine et de pharmacie de Marrakech, qui reste une vraie référence internationale et dont nous devons tous être fiers.

Quels soutiens avez-vous reçu pour l’élaboration de ce livre ?

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus de loin ou de près dans l’élaboration de ce livre, particulièrement nos parents, familles et amis. Nous aspirons à une aide des institutions pour la distribution à grande échelle de ce livre.

Quels structures ou moyens peuvent être utilisés pour stimuler des travaux de ce genre ?

Je dirais tout simplement qu’il faut avoir confiance totale en soi-même, avoir son propre Pygmalion et surtout ne jamais sous-estimer ses capacités.

Un petit conseil, c’est la rédaction de la première page qui est difficile, le reste vient tout seul !

Dr. Mohamed Anass Fehdi, vous êtes médecin interne et futur résident en anesthésie réanimation. Vous avez collaboré avec Pr. Mohammed Mouhaoui dans l’élaboration de ce livre. Parlez-nous de cette expérience.

C’est une expérience inédite, qui avait commencé un beau jour où je m’étais rendu au bureau du Professeur Mouhaoui pour demander un sujet de thèse. J’avais un pressentiment que ça n’allait pas être un sujet classique, vu que “classique” n’est pas le mot que nous pouvons trouver dans son vocabulaire à lui. C’est là qu’il m’avait annoncé, avec tout le calme du monde : nous allons écrire un livre… Ça m’a pris un bon moment pour comprendre ce qu’il venait de me dire. J’ai dû lui rappeler que je demandais juste un sujet de thèse… normal quoi ! Mais lui était sûr de ce qu’il disait… un livre ! A la fin de la visite je me suis trouvé avec une seule idée dans la tête, pourquoi pas ? Et un long chemin avait commencé.

L’idée était de rédiger un manuel regroupant les différents scenarii de simulation déjà rédigés mais de compléter aussi par d’autre scenarii en essayant de couvrir plusieurs thématiques et d’être le plus large possible. Nous avons fixé un chiffre initial à 138 scenarii que nous avons dû”arrondir” à 144. Nous devions trouver la bonne mise en page, mais aussi rédigé la fiche de débriefing de chaque scénario, qui était un peu le challenge. A un moment donné nous sentions la fatigue, mais à l’occasion des différentes compétitions de la simcup, nous en avons profité pour mettre à l’épreuve le nouveau concept de rédaction des scenarii … et puis ça avait bien marché, et ça nous avait donné un vrai coup de motivation !

 Votre premier ouvrage est aussi votre sujet de thèse. Cela n’a pas été facile. Comment décrivez-vous ce travail, et quelle est son importance dans l’enseignement médical ?

C’est un travail original, je dirais même que c’est une première mondiale. Il constitue une base de données facilement exploitable pour tout enseignant en simulation et pour toute séance de simulation. Je crois qu’il va faciliter la tâche pour les futurs et actuels formateurs par simulation dans le domaine de la santé.

 Quelle a été la motivation derrière la réalisation de ce travail qui n’a certainement pas été facile ?

Partager le savoir et ne pas le garder chez soi, principalement, mais aussi promouvoir l’enseignement par simulation et surtout le démystifier, car figurez-vous, ce n’est pas si compliqué que ça, il suffit juste d’avoir la motivation et la volonté pour le faire !

 

Medactu vous invite à découvrir cet ouvrage que vous pouvez commander auprès de :

– Imprimerie AMINE,

– Contact : Mr. Hicham BOUZOUBAA

– Tél = +212666518740

-e-mail : imprimerie.amine@gmail.com